Tornos révise ses prévisions pour l’exercice 2019

L'usine Tornos de Moutier ©IV

Le fabricant suisse de machines-outils Tornos a dû réviser à la baisse ses prévisions pour 2019 en raison notamment d’une diminution des commandes passés par les industriels du secteur automobile. Cela devrait se traduire par une baisse de rentabilité en 2019 par rapport à l’exercice précédent, annonce le groupe.

Dans un communiqué de presse du 25 octobre, Tornos déclare qu’il révise ses prévisions pour l’exercice 2019, suite à des reports de projets clients et à des inquiétudes dans l’industrie automobile qui continuent à peser sur les entrées de commande.

Plusieurs projets clients ont été reportés au cours du deuxième semestre 2019 et « l’inquiétude dans l’industrie automobile a continué à se faire sentir très nettement », signale le groupe. Et si sur le salon EMO qui s’est tenu en septembre dernier, les « chiffres d’affluence étaient extrêmement réjouissants, les clients étaient toutefois très peu disposés à réaliser de gros investissements compte tenu de l’économie mondiale et de la situation géopolitique. Aucune commande notable n’a été passée à ce salon », ajoute Tornos.

De plus, les stocks de marchandises ont augmenté en raison du net recul des commandes, ce qui a été pris en compte dans le calcul des frais de dépréciation. Conséquence : le groupe prévoit une baisse de rentabilité en 2019 par rapport à l’exercice précédent.

Tornos annonce toutefois que ses activités dans les secteurs des techniques médicales et dentaires et dans l’industrie électronique se maintenues à un bon niveau au 2ème semestre 2019. Le groupe communiquera des informations complémentaires en janvier prochain à l’occasion de la publication du chiffre d’affaires net et des entrées de commandes.

I.V