Tornos : résultats exceptionnels en 2018

L'usine de Tornos à Moutier ©IV

Le fabricant suisse de machines-outils Tornos vient d’annoncer le 11 mars dans un communiqué de très bons résultats 2018 avec un chiffre d’affaires net de 215 millions de francs suisses, en augmentation de 20% par rapport à 2017, et un résultat net en hausse de 86%.

Pour 2018, le groupe Tornos a dégagé un chiffre d’affaires net de CHF 214,9 millions (2017: CHF 178,8 millions, +20,2%) et des entrées de commandes de CHF 245 millions (2017: CHF 207 millions, +18,4%). Le résultat opérationnel (EBIT) pour 2018 atteint CHF 15,5 millions (2017: CHF 9,5 millions, +63,0%), tandis que le résultat net ressort à CHF 15,3 millions (2017: CHF 8,2 millions, +85,8%). L’effectif des collaborateurs du groupe Tornos a augmenté, passant de 668 personnes fin 2017 à 728 fin 2018, dont 66 temporaires.

Selon Tornos, ces bons chiffres s’expliquent notamment par « une gamme de produits adaptés au marché » et par le fait que le groupe « a de nouveau su très bien tirer profit de la demande élevée sur les marchés cibles ». Résultat : les commandes des machines multibroches MultiSwiss ont augmenté de 48% par rapport à 2017. Les entrées de commandes des tours monobroches à poupée mobile ont également augmenté, mais dans une moindre mesure (+12% pour les modèles fabriqués à Moutier et +19% pour ceux fabriqués en Asie).

Au total, Tornos affiche en 2018 une hausse des ventes en unités de 13% par rapport à 2017. Près de la moitié des machines vendues sont sorties des usines Tornos en Asie (Chine et Taïwan). Le secteur automobile est resté le principal segment de marché de Tornos en 2018 avec 42,9% des entrées de commandes. La part du segment de l’électronique est passée de 7,5% à 9,6% tandis que les commandes pour l’industrie horlogère ont presque triplé en bondissant de 3,9% à 9,3% du total. La seule baisse constatée concerne le segment des techniques médicales et dentaires, passé de 18% à 12,9%.

Pour 2019, Tornos estime que « l’activité du groupe doit être davantage internationalisée et la flexibilisation renforcée dans tous les domaines ». Le groupe prévoit ainsi la vente fin 2019 de son usine située rue de l’Ecluse à Moutier pour centraliser sa production sur son site principal de Moutier (rue Industrielle). Une ligne d’assemblage allégée des machines vient d’être mise en place à Taïwan, à l’instar de ce qui a été fait à Xian, Moutier et La Chaux-de-Fonds. Enfin, un nouveau centre technologique est planifié en Allemagne.

I.V