Sndec : Lionel Baud monte au créneau

Poignée de mains à Chamonix entre Emmanuel Macron et Lionel Baud ©Sndec

Le président du Sndec (Syndicat national du décolletage) Lionel Baud a profité de la visite le 13 février dernier à Chamonix du président Emmanuel Macron pour solliciter une aide plus importante de l’Etat en faveur des usineurs et des décolleteurs impactés par les mutations profondes du secteur automobile.

Selon un communiqué de presse du Sndec du 14 février, une lettre a été adressée au cabinet de l’Elysée, avec le soutien du député Martial Saddier, pour demander un entretien auprès du chef de l’Etat sur le sujet de la transition énergétique et de la mutation des marchés pour la filière décolletage et usinage. Celui-ci a eu lieu le 13 février.

Au cours de cet entretien, trois sujets majeurs ont été évoqués, indique le Sndec : la transition énergétique avec l’effort notable des entreprises de décolletage sur le volet environnemental, la mutation du marché automobile avec des enjeux de transformation à tous les niveaux et la stratégie pour accompagner les entreprises d’usinage et de décolletage face à ces défis à travers le plan stratégique USIDEC 2030. En outre, Lionel Baud a évoqué la nécessité de soutenir à court terme la compétitivité des entreprises à travers notamment la réduction de la taxe sur la production, qui est “impérative et urgente”.

Les TPE et PME du secteur du décolletage ont besoin d’une impulsion et d’un soutien massif de l’Etat pour réussir leurs mutations, a déclaré Lionel Baud. Invité par ce dernier à rencontrer à nouveau les entreprises d’usinage et de décolletage en Haute-Savoie, le président Macron s’est engagé à programmer dans les six mois un déplacement spécifique pour discuter des mesures du futur plan USIDEC 2030 en faveur des industriels de la filière. Il va également répondre au courrier adressé par le Sndec à l’Elysée demandant une meilleure accessibilité des dispositifs d’aide aux TPE/PME du secteur.

I.V