SIAMS virtuel : une nouvelle édition en 2021 ?

C’est durant les dates où le SIAMS aurait dû avoir lieu (du 21 au 24 avril) qu’une soixantaine d’exposants de la manifestation ont participé à un salon virtuel. Une première réussie qui pourrait amener les organisateurs à renouveler l’expérience en 2021 et plus généralement les années où ce salon bisannuel ne se tient pas.

Ce sont 65 entreprises qui ont participé à cette première en « exposant » au SIAMS virtuel. « Nous avons voulu offrir une possibilité à nos clients de continuer d’être présents sur le marché de manière positive. C’est une période compliquée pour tout le monde et le SIAMS virtuel leur a offert un canal de communication supplémentaire », explique le directeur du salon Pierre-Yves Kohler.

Les exposants participants ont rapidement créé et fourni du matériel destiné à animer les pages du SIAMS virtuel. En plus des vidéos d’entreprises classiques, beaucoup ont créé du contenu spécifique pour cette occasion. Toutes les vidéos publiées lors du SIAMS virtuel restent en ligne sur le site (lien pour y accéder).

Les résultats d’audience sont très différents selon les exposants. En termes de vues sur les pages, les meilleurs résultats atteignent presque 700 vues sur la durée du SIAMS virtuel et les moins bons se montent à une cinquantaine. En matière de visionnages de vidéos, on passe de quelques dizaines à plus de 900 vues en quatre jours.

Si certains exposants se sont dit très surpris par l’engouement généré et par les bons résultats en termes de contacts, d’autres sont moins positifs. Plusieurs ont relevé avoir eu des contacts téléphoniques et en « chat » qui ont déclenché des études très sérieuses avec de bons espoirs de conclusion d’affaires. Parmi les améliorations à apporter, les exposants ont demandé plus de temps pour préparer le salon virtuel et communiquer.

Faisant le bilan de ce salon virtuel, son directeur estime qu’il « y a beaucoup de pistes d’améliorations et nous allons travailler en étroite collaboration avec les exposants pour tirer tous les enseignements de ce premier SIAMS virtuel ». Il pourrait être question de mettre en place un SIAMS virtuel toutes les années où il n’y a pas le salon en réel. « C’est trop tôt pour le dire, mais cette première expérience nous ouvre des possibilités », affirme Pierre-Yves Kohler. En attendant, la prochaine étape est la tenue du SIAMS réel du 10 au 13 novembre prochains au Forum de l’Arc à Moutier.

I.V