SIAMS : un salon qui veut rester à taille humaine

Inauguration du salon avec de gauche à droite : Marcel Winistoerfer, maire de Moutier, Christoph Ammann, directeur de l’Économie publique du canton de Berne, Martin Vetterli, président de l'EPFL, Pierre-Yves Kohler, directeur du SIAMS, Jacques Gerber, ministre jurassien de l’Économie et de la santé et Mauro Dell'Ambrogio, secrétaire d'Etat à l'Education et à la recherche ©IV

Le salon SIAMS ou salon des moyens de production microtechniques, qui se tient à Moutier (Suisse) cette semaine, veut rester à taille humaine avec ses 450 exposants en majorité suisses, dont 90% de fidèles qui reviennent d’une édition à l’autre. Explications de son directeur général Pierre-Yves Kohler.

A l’occasion de l’inauguration du SIAMS, qui a eu lieu le mardi 17 avril à Moutier en présence de plusieurs responsables politiques suisses de l’Arc jurassien (voir légende photo de l’inauguration) et du président de l’EPFL (Ecole polytechnique fédérale de Lausanne), son directeur général Pierre-Yves Kohler, a tenu à souligner l’importance de l’humain dans l’industrie 4.0. Et pour appuyer ses dires, il a fait toute sa présentation avec des dessins faits à la main.

Pierre-Yves Kohler et ses dessins ©IV

Cette année, ce sont 450 exposants qui sont présents (contre 437 lors de l’édition précédente), dont 60% viennent de l’Arc jurassien. 90% d’entre eux sont des fidèles puisqu’ils reviennent d’une édition à l’autre. « Le SIAMS offre des solutions complètes pour les industriels, souligne Pierre-Yves Kohler, puisque l’ensemble de la chaîne de production microtechnique y est représentée (machines, équipements, assemblage, mesure, contrôle et assurance qualité, automatisation, outils et accessoires, matières premières, semi-finis, transformation des métaux, sous-traitance, transformation de matières plastiques, travaux d’assemblage,etc.), voir la liste complète des exposants, dont ceux du décolletage.

Par rapport au salon international des microtechniques Micronora qui aura lieu à Besançon du 25 au 28 septembre prochains, « le SIAMS est dans un positionnement proche, mais avec 90% d’exposants suisses », affirme Pierre-Yves Kohler. Pour le directeur général du SIAMS, « le côté humain du salon est essentiel, c’est un merveilleux réseau social qui permet aux exposants et aux visiteurs d’échanger entre eux ». Des conférences sont prévues dans la journée et des apéritifs dînatoires organisés le soir, ce qui accentue le côté convivial du salon (voir le programme détaillé).

Pierre-Yves Kohler ©IV

Pour rester à taille humaine, la superficie maximum des stands a été limitée à 64m2 cette année. « Notre but est de maintenir une équité entre les exposants avec des budgets qui restent raisonnables pour exposer », déclare Pierre-Yves Kohler. Encore deux jours pour profiter du salon, qui fermera ses portes vendredi. Pour la prochaine édition, qui aura lieu du 21 au 24 avril 2020, déjà plus de 30 sociétés ont effectué des pré-réservations.

Isabelle Verdier