Salon Micronora : une édition 2018 tournée vers le numérique

IMI : ensemble céramique multicomposant avec assemblage et fonction électronique pour l’impression

Avec ses 850 exposants (dont 21% de nouveaux), le salon Micronora, qui aura lieu à Besançon du 25 au 28 septembre, est le rendez-vous incontournable des acteurs de la microtechnique et de la précision. Focus sur les nouveautés de l’édition 2018.


INFOS PRATIQUES
Dates : du 25 au 28 septembre 2018
Horaires d’ouverture :
de 9 h à 18 h (mardi et jeudi),
de 9 h à 19 h (mercredi),
de 9 h à 16 h (vendredi)
Lieu : Parc des Expositions Micropolis – Boulevard Ouest – Besançon
Chiffres :  25 000 m² de surface d’exposition, 9242 m² de stands, 850 exposants et marques représentées, 35% des exposants internationaux
Nombre de visiteurs attendus : 15 000 visiteurs

→ Site su Salon Micronora


 

A l’image de l’industrie microtechnique, qui est en pleine expansion, le salon Micronora s’agrandit cette année pour sa 25ème édition. « Avec un total de 9 242 m² de stands, la surface commercialisée a été ainsi augmentée de près de 120 m² par rapport à l’édition précédente », signale l’organisatrice du salon Michèle Blondeau.
Par contre, le nombre d’exposants est identique en comparaison de 2016 avec 850 exposants et marques qui présenteront des technologies innovantes concernant tous les marchés : aéronautique, médical, énergie, électronique, luxe, horlogerie, nucléaire, etc.
L’édition 2018 de Micronora sera particulièrement axée sur l’industrie 4.0 avec un «Zoom» dédié au numérique dans les microtechniques. Dans ce cadre, il est prévu d’installer une Unité autonome de production (UAP) pour illustrer comment machines, systèmes (ERP) et produits peuvent communiquer en permanence (voir encadré 1).
Autre nouveauté sur le salon : la présence de start-up issues du collectif « French Tech » qui présenteront leurs savoir-faire au service des medtechs et biotechs. A noter que, dans le domaine de l’industrie médicale, des entreprises membres du cluster Innov’Health, situé à Besançon seront présentes comme Cryla, qui conçoit et fabrique des composants et des sous-ensembles microtechniques ou encore les décolleteurs IDMM et Grosperrin (voir encadré 2).
L’aéronautique n’est pas en reste non plus puisque le cluster aéronautique, spatial et défense de Bourgogne Franche-Comté (Aeroμtech) lancé il y a un peu plus d’un an, et basé Besançon, exposera également pour la première fois à Micronora.
Un collectif de 19 entreprises de décolletage de la vallée de l’Arve sera aussi présent à Micronora réuni sous la bannière de la CCI Haute-Savoie avec le soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes (voir encadré 3).
Enfin, des conférences auront lieu sur quatre thèmes différents : « la métrologie au service des micromécaniques » (voir encadré 4) organisée par le Collège français de métrologie (mercredi 26 septembre de 10 h à 12 h 30), « laser et industrie 4.0 » organisée par le Club Laser et procédés (mercredi 26 septembre de 14h à 17h), « les micro-nanotechnologies » organisée par Femto-ST (jeudi 27 septembre de 9h30 à 15h) et
« Smart Plastics » organisée par le pôle de compétitivité Plastipolis le jeudi 27 septembre de 16 h à 17 h 30 et le vendredi 28 septembre de 9 h 30 à 13 h 30.
Isabelle Verdier

FRECINISYS : wafer

L’industrie 4.0 en démonstration

C’est une première à Micronora : l’installation d’une Unité autonome de production (UAP). Elle comportera des postes de conception, d’usinage, de contrôle, de fabrication 3D, d’assemblage avec un robot collaboratif et de marquage laser. La liaison entre les postes sera assurée par un chariot mobile (AGV) équipé d’un bras robotisé éliminant ainsi les temps perdus entre chaque poste. Le logiciel superviseur pilotant l’AGV assure de fait la liaison entre l’internet des objets et en partie avec l’internet des services. Concrètement, il s’agira de réaliser une pièce originale associant deux technologies (usinage et impression 3D) avec les sociétés suivantes :
AJ Solutions conçoit la pièce en 3D sur ordinateur et transmet le fichier au centre d’usinage de haute précision 701S de Willemin-Macodel ;
♦ La pièce réalisée est posée par un robot intégré à la machine, sur un plateau qui est confié à l’AGV (Automatic Guided Vehicles) HelMo de Stäubli qui constitue la véritable colonne vertébrale de l’UAP, assurant le transfert des pièces en temps masqué ;
♦ La qualité de l’usinage est contrôlée par un système avancé de métrologie de surface, InfiniteFocusG5 d’Alicona ;
♦ Le fichier 3D de la pièce a également été envoyé aux imprimantes 3D de Frenchmakers qui réalisent les pièces en résine ;
♦ Un QR code est gravé au laser par le LEM Quartz de Laser Cheval (Groupe IMI) sur la pièce usinée. Il permet de télécharger toutes les informations sur les équipements présentés ;
♦  Les deux éléments (pièce usinée et pièce en résine) sont assemblés par le robot collaboratif Yumi d’ABB, un des symboles de l’industrie 4.0.

ARNANO : masse avec décor croissance galvanique ( LIGA)

Les microtechniques au service des Medtech

Portée par le Grand Besançon et le Pôle des Microtechniques pour la Bourgogne Franche-Comté, la labellisation French Tech « Medtech Biotech » réunit plus de 40 start-up du médical qui développent des applications en réseau avec d’autres start-up aux activités complémentaires dans le domaine des microtechniques et du numérique.
Une douzaine de ces entreprises seront présentes sur un collectif « French Tech », dont Amarob, Aurea Technology, Biomaneo, Flexio, IDC Medical, Iris Lab, Livdeo, Lymphobank, Miravas, Morphée +, Cisteo Medical et Shine Research.
Ce collectif de 72 m² est organisé en partenariat avec le Village de l’Innovation by CA, la technopole TEMIS, le Pôle de compétitivité des microtechniques et son cluster santé Innov’Health.
De plus, les entreprises européennes des medtech seront présentes lors de la 11ème édition du Micro-nano Event organisée les 27 et 28 novembre par le réseau Enterprise Europe Network au sein du salon Micronora.
Ces rencontres B2B technologiques européennes ont pour but d’encourager l’innovation et de favoriser les projets collaboratifs. Pour pouvoir fixer des rendez-vous à l’avance avec les interlocuteurs pertinents, la plateforme en ligne permet de consulter le profil des acteurs qui seront présents : leurs savoir-faire, leurs offres et besoins technologiques, les types de partenariats recherchés. Des thématiques diverses seront traitées :
fabrication intelligente, technologies numériques, micro & nano systèmes, technologies numériques…

BV PROTO : échangeur thermique

19 décolleteurs de Haute-Savoie présents

19 entreprises de décolletage et d’usinage de Haute-Savoie vont participer à l’édition 2018 de Micronora sous la bannière de la CCI Haute-Savoie. On compte parmi celles-ci des entreprises de décolletage (AMD Décolletage, Armand Jacquard, Cally Tech, SGRO Fedele, Stab, Sunap et Technocontac), de micro-décolletage (Moret Décolletage), de découpage et d’emboutissage (Annecy Technology, Fondex, Savoy Technology), de traitement des métaux et de surface (Betemps Hugard Industries, Catidom, TDS, Thermocompact), de thermoformage (Set Industries, SNT Thermoformage) ou encore de plasturgie (Cimeal). Les différents métiers représentés ont un dénominateur commun : haute précision, miniaturisation et intégration de fonctions complexes.
Participer au stand collectif de la CCI Haute-Savoie permet aux entreprises de renforcer leur visibilité et de mettre en avant le savoir-faire, l’expertise et les atouts concurrentiels des entreprises du département. En outre, les entreprises bénéficient d’un stand personnalisé tout en profitant de l’effet de synergie du collectif.

Métrologie, mode d’emploi

Le Collège français de métrologie (CFM) animera le 26 septembre
de 10 h à 12 h 30, une série de quatre conférences sur la métrologie 4.0 pour les micromécaniques à travers trois axes :
métrologie du futur : lors de cette conférence la société Carl Zeiss exposera une métrologie du futur appliquée aux micromécaniques et essaiera de répondre aux questions auxquelles les experts de la métrologie sont confrontés, notamment l’impact des nouvelles normes de spécifications géométriques des produits ;
mesures d’état de surface : Cosimi Corleto de la société STIL SA abordera la mesure d’état de surface avec un capteur confocal chromatique et Anne Calvez de la société Alicona traitera de la mesure d’état de surface via un profilomètre sur une MMT afin de mesurer des micro-géométries dans un gros volume de mesure sans perte de résolution ;
nanométrologie : la mesure nanométrique nécessite de nouveaux étalons de référence car elle doit porter sur des aspects mono-, bi – ou tridimensionnels. Sébastien Ducourtieux du LNE présentera la R&D sur la validation du microscope à force atomique métrologique français pour des applications de nanométrologie dimensionnelle.