Québec: quelles opportunités pour les décolleteurs?

Les membres de la délégation devant Bombardier ©Mont-Blanc Industries

Six entreprises de décolletage se sont rendues fin octobre au Québec lors d’une mission commerciale organisée par le pôle Mont-Blanc Industries en partenariat avec le pôle Viaméca. L’occasion de faire le point sur les opportunités de ce pays dans le domaine de l’aéronautique, du transport et de l’industrie 4.0.

La mission, financée la région Auvergne Rhône-Alpes, a eu lieu du 14 au 21 octobre derniers. Six entreprises y ont participé : Alpes Usinage, Bouverat-Pernat, la société d’ingénierie Inoprod, Mecadacq, Plansee, et Zylia Tec .

Les décolleteurs ont pu rencontrer les principaux donneurs d’ordre des marchés aéronautiques et des transports terrestres québécois, dont des entreprises de rang 1 et 2 (Bombardier, Pratt Whitney, Bell Hélicoptère, GE Aviation, Mecachrome, Safran, Stelia, NSE Automatech), a indiqué le pôle Mont-Blanc Industries dans un communiqué.

Au delà des visites d’entreprises, les partenaires locaux (Investissement Québec, Alliance Métal Québec, Coachnig France-Québec, etc.) ont présenté les démarches administratives et juridiques pour s’implanter au Québec. Une séance de networking avec l’agence de développement économique de Granby et la ville de Bromont a permis de comprendre l’écosystème industriel composé de 276 entreprises industrielles, du CITIG (centre d’innovation des technologies industrielles de Granby) et d’un incubateur qui a fait émerger 14 nouvelles entreprises industrielles en 8 ans.

Enfin, un thème majeur d’intérêt commun s’est dégagé lors de ces rencontres : celui de la fabrication additive. Viaméca envisage d’inviter une délégation québécoise lors de la journée fabrication additive organisée par le pôle en mai 2019. Et la prochaine mission au Québec du pôle Mont-Blanc Industries, prévue au cours de l’année 2019, devrait être consacrée pour une grande part à ce thème.

I.V