Quand les clusters Mont-Blanc Industries et Medicalps s’allient

Le marché mondial des dispositifs médicaux est en pleine croissance (+ 5% par an), mais avec des contraintes réglementaires de plus en plus nombreuses. D’où l’importance de nouer des partenariats pour se développer à l’international à l’instar des clusters Mont-Blanc Industries et Medicalps.

C’est un accord de partenariat stratégique qui a été conclu en mars dernier entre deux clusters du sillon alpin : Mont-Blanc Industries, regroupant les industriels de l’usinage et de la mécatronique et Medicalps, fédérant les fabricants de technologies médicales. L’objectif est simple : partager leurs connaissances respectives des réseaux nationaux et internationaux d’acteurs privés et publics dans le domaine de la santé pour attaquer des marchés internationaux.


Deux rencontres  ont eu déjà lieu entre  les adhérents de Medicalps et ceux de Mont-Blanc Industries : une en avril au cours de laquelle dix industriels de Mont-Blanc Industries ont présenté leur savoir-faire devant les adhérents de Medicalps, et une autre le 22 mai dernier à Saint-Pierre-en-Faucigny où il a été abordé l’aspect réglementaire et les marchés existants en matière de dispositifs médicaux.
De fait, comme l’a expliqué Grégory Vernier, directeur du pôle Medicalps, les potentialités de synergies entre les entreprises des deux clusters sont importantes.

Grégory Vernier

Sur les 92 entreprises membres de Medicalps, 57% sont dans le secteur des technologies médicales et 14 ont été lauréates du Concours mondial d’innovation (CMI). De son côté, Mont-Blanc Industries compte 90 entreprises (30% des adhérents) qui développent des applications larges pour les systèmes mécaniques et mécatroniques dans le médical.
Le marché mondial des dispositifs médicaux  est en pleine croissance : selon les chiffres fournis par l’OSST (Observatoire stratégique de la sous-traitance), il devrait augmenter de 5% par an et atteindre des recettes de 800 milliards de dollars en 2030 (contre 371 milliards en 2015). Les deux principaux marchés à l’international sont les Etats-Unis et la Chine. Viennent ensuite loin derrière l’Allemagne, l’Inde, le Japon et le Royaume-Uni.
Face à ces opportunités de développement, la principale difficulté est celle de la réglementation avec des règles de plus en plus contraignantes et différentes pour le marché américain et européen. La nouvelle réglementation européenne sur les dispositifs médicaux qui s’appliquera en 2022 sera ainsi beaucoup plus restrictive concernant les classifications. « Beaucoup de produits qui sont actuellement en classe 1 (risque faible) vont passer en classe 2 ou 3 (risque le plus fort) », souligne Jean-Christophe Calcio du Cetim-Ctdec. D’où l’intérêt de se faire accompagner par des spécialistes du secteur comme le Cetim-Ctdec qui propose de nombreux services dans ce domaine (diagnostics concernant l’ISO 13485 et la directive 93/42/CEE, gestion de la traçabilité, qualification de procédés de fabrication et de nettoyage, etc).


Le GIE Mont-Blanc Medical Group

Sur les 320 entreprises industrielles du pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries qui représentent un chiffre d’affaires cumulé de 5,5 milliards d’euros (dont 60 % à l’export),
90 d’entre elles développent des applications larges pour les systèmes mécaniques et mécatroniques dans le médical. Un quart d’entre elles, certifiées ISO 13485, exerce principalement leur activité dans le médical et sont expertes dans le micro-décolletage, dans l’usinage et la fabrication d’implants médicaux, ainsi que dans l’instrumentation dentaire. En 2014 un groupe d’une douzaine d’entreprises du cluster travaillant sur le marché du médical a été créé. En 2016, quatre d’entre elles (Api Montage (devenue Azêta), Arcom, Gouvernon et La Précision) ont constitué un GIE intitulé « Mont-Blanc Médical Group » afin de répondre ensemble aux attentes exigeantes des clients. Depuis 2 ans le GIE expose sur des salons spécialisés en France et à l’étranger et plusieurs opportunités d’affaires ont été conclues.

Isabelle Verdier