Maestro 80 : un embarreur aux capacités innovantes

Accompagné de trois brevets innovants, l’embarreur Maestro 80 repousse les limites d’usinage des gros diamètres. A terme, il devrait remplacer le Master HF.

Avec sa marque Iemca (créée en 1966), Bucci se positionne, depuis 1973, comme un des leaders dans la fabrication d’embarreurs spécialisés dans les gros diamètres. Le Maestro 80 No limits franchit une étape supplémentaire avec le dépôt de trois brevets originaux. « Cette avancée technologique est issue de l’expérience de Iemca, avec plus de 25000 embarreurs installés dans le monde. Ce nouveau modèle améliore à la fois la productivité, la flexibilité et l’ergonomie » indique Didier Bouvet (Directeur Général
de BUCCI Industries France).
Le Maestro 80 présente des innovations à plus d’un titre. D’abord, avec l’élaboration de trois nouveaux brevets – ABACOS, HANDYLOQ et VDC (voir ci-contre) – mais aussi avec de réels progrès au niveau de l’environnement de travail. Avec un écran de 7 pouces pour l’interface opération, l’opérateur profite d’un véritable confort de travail. Plus important encore, le bruit émis par l’embarreur a été considérablement réduit (moins 5 décibels). Détail qui a son importance, cet embarreur offre la possibilité d’un chargement des barres à droite.
Ce nouvel embarreur joue sur le tout intégré. Ainsi, aucun câble ne dépasse et une tool box est intégrée pour ranger les différents accessoires.
Le déchargement des chutes se fait dans un espace fermé, sur un plateau coulissant. L’oil box récupère les huiles. « Tout reste très propre » se félicite Didier Bouvet.
Du côté du magasin monoplan d’une capacité de 330 mm, un volet ergonomique permet de charger les barres pendant que le tour est en production, réduire l’effort de levage pour l’opérateur et réduire le bruit dans l’atelier. Un sytème d’aide au chargement des barres
est également présent. Trois types de magasins seront disponibles pour s’adapter à toutes les exigences de chargement et d’autonomie. Le magasin « Up » peut être chargé manuellement ou à l’aide d’un chariot, d’un transpalette ou un pont roulant. Il propose une autonomie de 600 mm extensible jusqu’à 1200 mm. Les magasins « Faisceau »
et « Open access bundle » ont une autonomie de 2500 kg et peuvent être chargés à l’aide d’un chariot, d’un transpalette ou un pont roulant.
Hélène Leforestier