Lycée Charles Poncet : un vivier pour les métiers du décolletage

Le lycée Charles Poncet ®IV

Du CAP Décolletage au bac Pro en passant par les BTS industriels, le Lycée Charles Poncet est un véritable vivier de compétences pour les décolleteurs qui cherchent à recruter à tous les niveaux. Focus sur les formations proposées par ce lycée.

Comme le rappelle le proviseur Christian Alaphilippe, arrivé en septembre 2018, le Lycée Charles Poncet est le creuset où se sont formés de nombreux dirigeants de la vallée de l’Arve à l’instar des frères Baud, dirigeants de Baud Industries. Les 1650 élèves que compte le lycée (étudiants + apprentis) suivent des formations générales, technologiques (STI) et professionnelles (Bac Pro et CAP).

Le proviseur Christian Alaphilippe arrivé en septembre 2018. 

Plus spécifiquement, pour les filières concernant les métiers du décolletage, on trouve les formations suivantes :

  • CAP Décolletage : 20 élèves ;
  • 4 Bacs Pro : outillage, usinage, décolletage, dessin industriel : 240 élèves ;
  • 4 BTS : CRSA (conception, réalisation des systèmes automatisés), CPRP (conception de processus et réalisation de produits), exclusivement en apprentissage, CIM (conception industrielle microtechnique), SNIR (système numérique, informatique et réseaux).

Tous ces élèves ont des offres d’emploi à leur sortie de formation et parfois même avant ! De plus, il existe de bonnes perspectives d’évolution salariale, chaque entreprise de décolletage souhaitant fidéliser les jeunes arrivés dans ses équipes.

En plus des formations, le lycée joue un rôle de promotion de la filière du décolletage auprès des collégiens de la région. Chaque année, des mini-stages d’une journée sont organisés au sein du lycée pour venir voir les différentes formations proposées. L’année dernière, ce sont une soixantaine de collégiens qui sont venus en section professionnelle et une quarantaine en section technologique.

Au total, le lycée compte 24 professeurs technologiques qui sont formés aux dernières technologies comme par exemple la robotique. Le lycée est également équipé en machines-outils récentes. Il vient de bénéficier d’un robot collaboratif Staübli installé fin 2018.

Enfin, grâce à un financement de la Région AURA, un Fab-Lab va être créé en septembre au sein du lycée. Ouvert à tous les étudiants : 1ère et terminale option SI (sciences de l’ingénieur), STI2D, BTS, ce Fab-Lab leur permettra de travailler sur des projets d’entreprises encadrés par des professeurs du technique. Ce Fab-Lab va être équipé de diverses machines (découpe laser, imprimante 3D, usinage, etc.). Des entreprises se sont d’ores et déjà déclarées intéressées comme Bouverat-Pernat, CI3T ou des centres techniques comme le Cetim.

Isabelle Verdier