Horlogerie : un marché mondial très contrasté 

EPHJ - MCE SWISS

En 2018, le marché mondial des produits horlogers a été très contrasté avec de bons chiffres pour la Suisse, premier pays exportateur, ainsi que dans les pays asiatiques et aux Etats-Unis et des baisses dans les pays de l’UEDétail des chiffres avec la Fédération de l’industrie horlogère suisse. 

 Comme l’indique dans son dernier rapport la Fédération de l’industrie horlogère suisse, de grandes différences ont marqué l’évolution des principaux pays exportateurs de produits horlogers en 2018. La Suisse se maintient à la première place, en croissance de 6,3% en monnaie locale (hors effets de change) par rapport à 2017. Ses exportations se sont élevées à 21,6 milliards de dollars. En deuxième position, Hong Kong a vu ses exportations ou réexportations horlogères augmenter de 1,8% en monnaie locale en 2018, atteignant 8,5 milliards de dollars. Les principales destinations sont restées la Chine, les Etats-Unis et la Suisse, devant Macao – en forte hausse -, le Japon et l’Allemagne. 

En troisième position des pays exportateurs, la Chine a enregistré sa deuxième année consécutive de baisse marquée. Ses exportations horlogères ont atteint 4,8 milliards de dollars en 2018, soit une diminution de 7,9% par rapport à 2017. Près de la moitié de ce flux a transité par Hong Kong, en nette baisse. Le reste a pris la direction des Etats-Unis, du Japon, de la Suisse ou de l’Allemagne notamment. 

En quatrième position, la France a vu ses exportations ou réexportations horlogères rester stables (+0,4%) en 2018, à 3 milliards de dollars. Enfin, l’Allemagne, dernier pays exportateur du top 5 mondiala connu un développement moins favorable, en repli de 2,7%, à 2 milliards de dollars. 

EPHJ – Preci-Carbure SA

En ce qui concerne les importations horlogères mondialesHong Kong a joué son rôle de plaque tournante pour plusieurs pays producteurs, avec des importations horlogères très importantes. A 9 milliards de dollars, elles ont progressé de 10,4% (hors effets de change) en 2018. En deuxième position, les importations horlogères des Etats-Unis se sont légèrement tassées (-1,4%), à 4,7 milliards de dollars. Près des deux tiers de cette valeur étaient issus de la Suisse, suivie du Japon et de la Chine. En forte croissance, la Suisse est passée devant la Chine en termes d’importations horlogères, en augmentation de 13% pour une valeur totale de 4,1 milliards de dollars. Soutenues par la progression du marché, les importations horlogères chinoises se sont inscrites en hausse de 3,1% en monnaie locale, à 3,8 milliards de dollars. Le Japon a également affiché une tendance positive, mais plus modeste, avec +1,3%. 

 Isabelle Verdier 

(c) EPHJ