Global Industrie à Lyon en 2021

Suite à l’épidémie du Covid-19, GL events, organisateur de Global Industrie, a annoncé aujourd’hui avoir pris la décision de ne pas organiser ce salon à Paris en 2020 « devant l’absence de visibilité de l’évolution sanitaire et socioéconomique et après les annonces du président de la République ». La prochaine édition aura lieu à Lyon du 16 au 19 mars 2021.

Dans un communiqué de presse publié aujourd’hui, GL events annonce cette annulation « avec une profonde tristesse mais avec un grand sens des responsabilités ». Pour Sébastien Gillet, directeur de Global Industrie, « la période que nous traversons implique une prise de décision complexe, mais nécessaire ».

Initialement prévu du 31 mars au 3 avril, le salon avait été reporté deux fois successivement du 9 au 12 juin, puis du 23 au 26 juin. GL events a d’ores et déjà annoncé la tenue de la prochaine édition de Global Industrie à Lyon Eurexpo du 16 au 19 mars 2021. Cela permettra « à ses exposants et à ses équipes de préparer une prochaine édition du salon avec la meilleure perspective d’efficacité, déclare l’organisateur. Une édition très ambitieuse qui sera suivie d’un retour à Paris, dans son alternance habituelle, en mars 2022 ».

Les représentants des organisations professionnelles sont soulagés de cette annulation. Pour Philippe Contet, directeur général de la FIM (Fédération des industries mécaniques), « la situation économique des entreprises ne permet pas d’envisager de s’impliquer sereinement sur un salon à un moment où la préoccupation majeure de tous les industriels sera de relancer leur activité et générer du chiffre d’affaires ».

De son côté, Olivier Dario, délégué général du Symop, a déclaré que son organisation approuvait totalement la décision prise par GL events. « Dans le contexte d’arrêt de l’activité aussi exceptionnel que celui que nous vivons, il est nécessaire de laisser l’industrie se réorganiser progressivement ». Le Symop sera plus que jamais investi pour faire de l’édition 2021 de Global Industrie « un moment particulièrement fort, tourné vers le rebond de l’activité et une vision plus soutenue de la France pour son industrie », a-t-il conclu.

I.V