Focus sur trois logiciels CFAO

Althays

Les logiciels CFAO (conception et fabrication assistées par ordinateur) sont nombreux. Focus sur trois d’entre eux parmi les plus utilisés chez les décolleteurs : SolidWorks pour la CAO et pour la FAO Mastercam Swiss et Esprit.

SolidWorks, le logiciel CAO le plus utilisé

Philippe Couet, directeur commercial du pôle industrie de la société Visiativ.

« SolidWorks de Dassault Systèmes est le logiciel CAO le plus vendu dans le monde. Il est utilisé majoritairement par les décolleteurs, notamment pour le module CAO 3D », souligne Philippe Couet, directeur commercial du pôle industrie de la société Visiativ. Basée à Lyon, cette entreprise de 660 personnes pour un chiffre d’affaires de 106 millions est le premier intégrateur en France et en Europe de SolidWorks. « L’intérêt de SoliWorks est sa souplesse, estime Kevin Poulain, ingénieur commercial de Visiativ pour la vallée de l’Arve. Il peut s’adapter à toutes les tailles de sociétés des plus petites aux plus grandes ». Autre atout, le fait de bénéficier des 350 développeurs du groupe Dassault Systèmes avec une nouvelle version qui sort chaque année. L’offre SolidWorks comprend des outils de simulation ainsi qu’une schématique électrique et électronique pour les machines spéciales. Il est également proposé la gestion des données techniques avec la possibilité de produire des documents. En outre, un nouveau module permettant de simplifier la création de documents de contrôle, SolidWorks Inspection, vient d’être créé.

SolidWorks

Esprit de DP Technology,
une FAO fortement intégrée

David Meynaud, responsable du réseau Indirect France.

Freyssinet et Paul Ricard, le logiciel FAO du groupe DP Technology (du nom des initiales des prénoms des fondateurs) existe depuis 30 ans. Basé aux Etats-Unis avec une filiale Europe à Montpellier, le groupe de 250 personnes dispose d’une centaine de développeurs, ce qui permet de sortir une nouvelle version chaque année. Interfacé avec cinq solutions CAO (SolidWorks, CATIA, Autodesk Inventor, Unigraphics Siemens, PTC Creo), le logiciel Esprit permet de récupérer la géométrie et l’arborescence des pièces dessinées, tandis que les modifications opérées dans le logiciel CAO sont mises à jour automatiquement. « Autre avantage, souligne David Meynaud, responsable du réseau Indirect France : Esprit est intégré en France par trois revendeurs agréés – dont deux basés à Lyon : Usiprog et Mhac Tecnologies – qui ont une forte expertise pour customiser les post-processeurs ». Parmi les autres fonctionnalités d’Esprit intéressantes pour les décolleteurs, David Meynaud cite l’automatisation, la possibilité d’usiner avec deux tourelles en simultané, la synchronisation des opérations de tournage et de changement d’outils, les post-processeurs, l’étude du temps de coupe ou encore la simulation 3D. Il y a près de 200 clients équipés de cette solution dans la vallée de l’Arve.

Esprit

Mastercam Swiss, la FAO de référence
pour le décolletage

Jean-Pierre Bendit

Spécialisé sur le décolletage, le logiciel FAO Mastercam Swiss, développé par le groupe américain CNC Software, a repris en 2010 les bases du logiciel Sylvie Expert, qui avait été conçu dès le départ pour le pilotage des décolleteuses. Un centre de développement dédié au décolletage a été créé à Porrentruy dans le Jura suisse où se trouve également le centre de commercialisation de Mastercam Swiss en Europe, dirigé par Jean-Pierre Bendit.
« Nous sommes le logiciel FAO de référence pour les décolleteurs grâce à la possibilité de piloter des machines multi-processus avec la gestion d’un nombre illimité d’axes et de canaux », souligne ce dernier. Autres points forts de Mastercam Swiss : la capacité d’usinage en 5 axes simultanés, la création d’opérations modèles et l’évaluation du temps d’usinage, la simulation réelle avec contrôle des collisions et hors course ou encore la génération de programmes précis sur-mesure en ISO, MOPS, TB-DECO et TISIS. Ce dernier programme, développé spécifiquement pour les machines Tornos, a d’ailleurs été intégré dans une version light de Mastercam Swiss dans le cadre d’un partenariat entre les deux entreprises. Jean-Pierre Bendit met en avant également le fait que le logiciel Mastercam Swiss est évolutif avec 160 informaticiens qui travaillent à des mises à jour régulières. En outre, l’éditeur propose des formations sur-mesure chez le client et une assistance par télémaintenance.
« Le décolleteur se trouve devant l’ordinateur comme devant sa machine », déclare Jean-Pierre Bendit. Enfin, Mastercam Swiss est interconnecté avec les autres logiciels de type ERP ou contrôle de qualité.

Mastercam Swiss