Fluide de coupe : formations du Cetim

©Cetim

Le choix, l’utilisation, la surveillance et la maintenance des fluides de coupe sont essentiels pour garantir des usinages performants. Le Cetim propose des formations dans ce domaine.

Comme l’explique le Cetim, un usinage réussi passe par la maîtrise du fluide de coupe. Les progrès accomplis dans le domaine des machines-outils et des outils coupants ont permis d’améliorer considérablement la productivité en usinage et la qualité des pièces produites.

Mais le choix du fluide de coupe et son utilisation jouent également un rôle prépondérant pour augmenter la précision des usinages et la durée de vie des outils, en particulier en conditions sévères. Ces fluides impactent directement le prix de revient de la pièce produite (puissance consommée, usure des outils, arrêt prématuré de la machine-outil, etc.).

De plus, le lubrifiant doit conserver ses propriétés le plus longtemps possible et respecter des règles d’hygiène, de sécurité et de protection de l’environnement. Leur utilisation dans les ateliers de production est donc à suivre de très près, depuis le choix du fluide et sa validation, jusqu’à sa mise en service, son stockage, son traitement et sa destruction.

Le Cetim propose plusieurs modules de formation sur le sujet, dont une nouvelle intitulée « Fluides de coupe : sensibilisation – Utilisation, surveillance et maintenance des fluides de coupe (huiles entières et fluides aqueux ) ». La prochaine session est programmée le 20 juin à Saint-Étienne. Pour voir toutes les formations concernant le fluide de coupe, cliquez ici.

Les experts en usinage du Cetim ont également mis au point une mallette permettant de surveiller l’état d’un fluide de coupe pendant sa durée d’utilisation. Ce mini-laboratoire qui s’intègre aisément dans une ligne de production est proposé en deux versions dédiées aux huiles entières et solubles. Cette surveillance est une source d’information complémentaire aux mesures ponctuelles. Quand ces dernières fournissent une photo à l’instant « t » de l’état général du fluide, le suivi en temps réel permet d’obtenir un déroulé dans le temps des événements liés à la production impactant les propriétés critiques de l’huile.

I.V