Fabrication additive : un nouvel acier testé par le Cetim

©Cetim

Dans le cadre de ses travaux de R&D, le Cetim a testé un nouvel acier prometteur pour produire des outils de travail à froid par fabrication additive avec le procédé EBM. Explications.

Cet acier, dénommé « Vibenite 150 » sous sa désignation commerciale a été testé pour la fabrication d’outils de travail à froid par fusion de lit de poudre par faisceau d’électrons (Electron Beam Melting – EBM, en anglais). Ce couple matériau/procédé utilisé semble ouvrir la voie à des applications nouvelles, notamment dans le domaine des outillages de découpage-emboutissage, ou encore des moules d’injection plastique.

L’acier « Vibenite 150 » a une dureté Rockwell élevée (de 58 à 64 HRc) après un traitement thermique. La fabrication additive permet de réaliser des canaux de refroidissement pour dissiper la chaleur engendrée par le processus de façonnage des pièces et l’EBM met en œuvre un préchauffage de la matière de l’outil important, de l’ordre de 800°C, qui améliore sa soudabilité.

Le bilan de ces travaux montre des performances mécaniques satisfaisantes pour des applications d’outils de travail à froid et une dureté de 62 HRc atteinte après traitement thermique. Toutefois la résilience du matériau est très faible, rendant les pièces obtenues fragiles. Par ailleurs, la fabrication de canaux internes demeure une limitation majeure du procédé EBM. En effet, l’élimination complète de la poudre restante dans les canaux demeure impossible, hormis pour des géométries simples (trous rectilignes) et des diamètres compris entre deux et quatre millimètres.

Pour avoir plus d’informations sur les différents travaux de R&D en fabrication additive effectués par le Cetim pour le compte des industriels français, cliquez ici. Et lisez le livre écrit par trois experts du Cetim : Benoît Verquin, Quentin Charron et Christophe Reynaud, qui fait le point sur les principales technologies disponibles en matière de fabrication additive et leurs applications en matière industrielle (voir notre article).

I.V