Contrôle particulaire : l’ID Center a sa salle blanche

La salle blanche d'ID Center.

Un nouveau laboratoire visant à analyser la propreté particulaire des pièces a été installé en octobre 2019 à Cluses au sein de l’ID Center. Une salle blanche de proximité bien utile pour les décolleteurs qui n’ont désormais plus besoin de se déplacer loin.

« Il s’agit de l’unique salle blanche de la vallée de l’Arve visant à analyser la propreté particulaire des pièces », souligne avec fierté Miguel-Angel Cruz Garcia, chargé d’affaires au sein de l’équipe Performance Industrielle et Durable au Cetim de Cluses. Les principaux demandeurs pour ce type d’analyse sont les décolleteurs travaillant dans les secteurs de l’automobile, de l’aéronautique et du médical en vue de répondre aux exigences de la norme ISO 16232 et VDA19. La fiabilité d’un moteur automobile par exemple dépend notamment d’une propreté optimale des pièces qui le composent.

Concrètement, cette salle de 17 m² est à atmosphère contrôlée. Après un sas d’entrée, les pièces à analyser sont amenées sous une hotte à flux laminaire qui permet d’empêcher la pollution de la zone d’analyse. La première opération consiste à extraire les contaminants présents sur les pièces à l’aide d’un solvant (par aspersion, ultrasons…). Cette pollution est ensuite récupérée pour analyse gravimétrique et granulométrique (poids, quantité/taille). Il est possible aussi de connaître leur composition chimique par une analyse MEB (microscope électronique à balayage) pour définir par exemple leur origine. Ces particules peuvent être métalliques (issues des opérations d’usinage), issues de poussières, de fibres de vêtement, d’emballages plastiques, etc.

Florian Guillerme, le technicien responsable des essais, devant le sas d’entrée.

« Nous souhaitons extraire a minima 90% des particules des pièces analysées », déclare Miguel-Angel Cruz Garcia. La salle blanche de Cluses permet de faire environ 4 analyses par jour, capacité de production qui peut être étendue si besoin grâce à l’autre salle blanche du Cetim présente sur le site de Saint-Etienne.

Maîtriser toute la chaîne de propreté

En complément, l’équipe nettoyage/propreté du Cetim Cluses, ajoutée à celle de Saint-Etienne (représentant une dizaine de personnes au total), propose un accompagnement des entreprises pour leur apprendre à maîtriser toute la chaîne de propreté : lavage, usinage, stockage et emballage. Pour l’heure, environ 15% des entreprises de décolletage ont fait appel à ses services, ce qui laisse une marge importante de progression.

L’équipe « Performance Industrielle et Durable » du Cetim, auquel est rattaché ce laboratoire et ses activités, dispose également de compétences autour du développement durable, explique Lionel Meleton, responsable commercial. Parmi celles-ci de manière non exhaustive :

  • mise à disposition des industriels d’un outil de veille réglementaire HSE « T-KIT » qui permet de connaitre et piloter les obligations réglementaires en vigueur et applicables.
  • savoir-faire sur la gestion des lubrifiants, des déchets et des effluents pour tendre vers l’« usinage propre » lorsque les contraintes se font de plus en plus pressantes par rapport aux enjeux environnementaux et aux attentes des donneurs d’ordre ; mais qui peuvent aussi constituer, dans certains cas, un élément de différenciation sur le marché.

« Les entreprises de décolletage sont très demandeuses de procédés propres pour la partie concernant les lubrifiants, les déchets […] ou encore le processus de lavage, souligne Miguel-Angel Cruz Garcia. L’intérêt pour eux est de pouvoir bénéficier d’une expertise du Cetim élargie sur toute la France », ajoute-t-il.

Isabelle Verdier

(Photos Crédit IV)

 

Un laboratoire pour analyser les lubrifiants

Le Cetim dispose d’un laboratoire pour caractériser et évaluer les lubrifiants.

Concrètement, il propose :

  • Le contrôle de la performance des huiles et des fluides de coupe (viscosité, spectrométrie, indice d’acide, teneur en eau, point éclair, teneur en soufre et autres, analyse Nitrosamines, analyse bactériologique, essais de compatibilité …) ;
  • La qualification des graisses (pénétrabilité, point de goutte, séparation savon/huile de base, essais 4 billes, analyse calorimétrique différentielle) ;
  • L’identification des pollutions (analyse et comptage des particules : MEB, PAMAS, spectrométrie d’émission…).

Cela permet de répondre globalement à la problématique complexe de la gestion des lubrifiants en proposant des moyens d’essais combinés à des expertises techniques complémentaires (matériaux & procédés, organisation industrielle, …).