Comment les entreprises protègent leurs secrets

Misant sur l’innovation et les marchés d’exportation, les entreprises du décolletage sont de plus en plus exposées au vol d’informations stratégiques.

« Les entreprises représentent 80% de notre activité. Lorsque j’ai commencé, il y a six ans c’était environ 30% », note Jérôme Gavard-Perret, détective privé pour l’agence Léman investigations et qui avoue être souvent employé en vallée de l’Arve. De plus en plus innovantes, tournées vers l’export et concurrencées, les entreprises haut-savoyardes sont devenues plus soucieuses de protéger leurs secrets.
« Mais beaucoup d’entreprises n’ont pas conscience du risque. Je suis assez étonné quand un client m’explique qu’il n’a pas de destructeur de documents par exemple », glisse un enquêteur de l’agence annécienne ID.

Espionnage industriel : méfiez-vous du stagiaire

L’affaire est assez ancienne mais avait fait grand bruit.
Le 26 septembre 2011 deux chinois étaient arrêtés en Meurthe-et-Moselle avec la photo d’un prototype de moteur construit par une entreprise disposant d’une filiale en Chine. Autre exemple, en 2005, une stagiaire chinoise était condamnée à deux mois de prison ferme pour avoir dérobé des fichiers de l’entreprise Valéo. « C’est assez classique, le stagiaire ou l’intérimaire intégré dans l’entreprise pour obtenir des informations », explique-t-on à l’agence ID.
« Un jour on reçoit la visite d’une délégation de collaborateurs chinois. La visite débute et au bout d’un moment, je m’aperçois qu’il manque un visiteur. Je vais le chercher et le retrouve dans un bureau où il m’explique qu’il s’est perdu. Je ne suis pas sûr que c’était vraiment le cas », raconte un patron du décolletage sous le sceau de l’anonymat. « Ce ne sont pas les affaires pour lesquelles nous sommes le plus sollicités », reconnaît Jérôme Gavard-Perret.

Concurrence déloyale : l’ancien collaborateur infidèle

Dans ce domaine, tout démarre par une incongruité: « Cela peut être une baisse de chiffres d’affaires qu’on ne s’explique pas, un concurrent trop bien informé. J’ai eu le cas d’un chef d’entreprise qui constate sur un an une diminution de 50% de son chiffre d’affaires alors qu’un ancien collaborateur vient de monter une affaire concurrente. Comme il y a des clauses de confidentialité et de non-concurrence, c’est punissable », explique Jérôme Gavard-Perret.
Mais « le cas le plus fréquent, c’est le commercial qui quitte l’entreprise avec des informations qu’il utilise au profit de son nouvel employeur. » Difficile de faire la part de ce que le commercial doit à des compétences qu’il met à profit dans son nouvel emploi et l’utilisation d’informations confidentielles.

Salariés indélicats : l’ennemi est à l’intérieur

Pour obtenir des informations, un concurrent peut avoir recours à un salarié intéressé à faire fuiter des informations. « Les concurrents qui cherchent à obtenir des informations peuvent repérer un collaborateur sur lequel ils disposent d’un moyen de pression. Quelqu’un qui aime l’argent par exemple. Là, on est clairement dans un cas de fraude et d’une démarche illégale. Ce genre de choses concerne les très grosses entreprises internationales. Il y a eu des exemples comme en 2010 un salarié de Michelin condamné pour avoir tenté de vendre des informations à Bridgestone », raconte l’enquêteur annécien.

Julien Berrier

QUAND LES SALARIÉS SONT PLACÉS SOUS SURVEILLANCE

En matière de protection du secret des affaires, l’ennemi vient parfois de l’intérieur. « En général, lorsqu’un chef d’entreprise vient nous voir c’est déjà qu’il a de sérieux doutes. On intervient lorsqu’il y a litige », explique Jérôme Gavard-Perret. Le détective privé peut donc être sollicité pour exercer une surveillance sur un salarié. « Nous ne sommes pas policiers, nous n’avons pas les mêmes possibilités d’investigation. Nous intervenons dans un cadre juridique très précis. Je peux exercer une surveillance mais que sur le temps de travail du salarié pour ne pas violer sa vie privée. »
En infiltré
Pour que son enquête soit valable devant les tribunaux, le détective s’applique à respecter le cadre: « Personnellement je fonctionne sur trois valeurs de base: loyauté, légalité, moralité.» Dans ce cadre, défini aussi par le contrat du salarié, le détective s’autorise filature, recoupement des données à sa disposition voire une surveillance plus étroite.
« Cela peut arriver d’être intégré à l’équipe de travail pendant quelques semaines comme un salarié normal par exemple. On enquête en immersion dans l’entreprise.»
Il faut dire que les motifs d’inquiétude pour le chef d’entreprise peuvent déborder légèrement du cadre de la concurrence déloyale. « Par exemple, suite à des soupçons d’alcoolisme chez un collaborateur. Au lieu d’aller chez les clients, il allait au bar. Cela impacte le résultat de l’entreprise, l’image et plus largement la sécurité de tous », note Jérôme Gavard-Perret.

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE OU ESPIONNAGE INDUSTRIEL ?

Partenaire clé des décolleteurs de la vallée de l’Arve, le Cetim Cluses attend la livraison de son nouveau technocentre baptisé ID Center. Pensé pour favoriser le partage de compétences entre les décolleteurs de la vallée de l’Arve, il proposera notamment le service de laboratoires spécialisés pour aider à l’innovation. Soit des informations sensibles. « La construction de l’ID center tient compte de cette problématique avec une partie du bâtiment conçu pour protéger la confidentialité », souligne le directeur Maxime Thonnérieux.
Légal ou illégal
Pour les acteurs, la frontière est parfois mince entre collaboration et livraison de secret.
« Lorsque j’étais chargé de faire visiter le technocentre à une délégation chinoise, je ne faisais visiter que le musée », confie dans un sourire un ancien administrateur. « La frontière est ténue. L’intelligence économique est légale, c’est la recherche et l’interprétation de l’information accessible à tous afin de décrypter les intentions des acteurs économiques », explique l’enquêteur de l’agence ID. Au contraire, l’espionnage se caractérise par « un accès non autorisé à tout document qui contient ledit secret ou dont il peut être déduit; ou encore de tout autre comportement considéré comme déloyal et contraire aux usages en matière commerciale. »