Bucci présente au salon Industrie son embarreur intelligent

L'embarreur intelligent de Bucci Industries France ©Bucci

Le spécialiste des périphériques machines Bucci Industries France a présenté lors du salon Industrie Paris un système qui rend son embarreur IEMCA « intelligent ».

Conçue en collaboration avec le Cetim-Ctdec, cette innovation brevetée permet de contrôler les vibrations et de communiquer directement avec la machine-outil afin d’adapter automatiquement la vitesse de rotation de la broche principale. Ce système permet de doter les équipements de capacités d’auto-adaptation aux conditions réelles rencontrées lors de l’usinage.

Un embarreur qui gère les vibrations

Leader mondial de l’embarreur avec la marque IEMCA, Bucci Industries France peut désormais faire face rapidement et automatiquement à la problématique des vibrations générées par l’usinage d’une barre présentant des défauts susceptibles de créer des vibrations importantes lors de l’usinage. Le système qui a été développé permet d’interagir avec les moyens d’usinage pour stabiliser les procédés d’enlèvement de matière et ainsi garantir la qualité des pièces produites.

En outre, l’intelligence et le traitement des données intégrées permettent d’adapter en permanence les conditions d’usinage aux données réelles enregistrées sur la barre. Ainsi, lorsque le défaut est localisé sur la barre, seule la zone concernée voit ses conditions d’usinage « dégradées » par rapport aux conditions optimales définies pour le reste de la barre. Enfin, le système donne une indication sur la qualité des productions. Une pièce dont l’usinage présenterait des caractéristiques de vibration « anormales » peut être évacuée directement.

3 niveaux de programmation possibles

Bucci propose trois niveaux de programmation. Le premier niveau consiste à détecter une barre avec défaut de rectitude, c’est-à-dire une barre franchement mauvaise à une vitesse imposée. Dans ce cas, la machine s’arrête avant le début de l’usinage.

Avec le second niveau de programmation, il s’agit de surveillance. A chaque opération d’usinage critique, le système contrôle le niveau de vibration puis alerte et/ou stoppe en fin d’usinage si le seuil prédéfini est dépassé. Enfin, le troisième niveau permet une auto-adaptation de la vitesse de rotation de la machine dans un cadre de plus ou moins 15% autour d’une vitesse présélectionnée avant une phase d’usinage critique.

I.V