Bac Pro Microtechniques du Lycée Charles Poncet : un cursus polyvalent et porteur

Activités d'usinage du Bac Pro Microtechniques ©DR

De la micromécanique horlogère à la mécatronique, le Bac Pro Microtechniques du Lycée Charles Poncet dispense une formation polyvalente aux élèves désireux de se former à la diversité des métiers industriels proposés dans la vallée de l’Arve. Focus sur ce Bac Pro qui sera présenté lors la journée Portes ouvertes du 1er février prochain du lycée.

Comme le soulignent les trois professeurs (Thierry Chouzet, Christophe De Aranjo et Rachid Salamat) qui pilotent ce Bac Pro depuis 15 ans, cette formation – que nous avons malencontreusement oublié de citer dans un précédent article consacré au Lycée Charles Poncet – existe depuis 2005 et draine le plus d’élèves au sein du lycée. Elle offre de larges perspectives professionnelles allant de la micromécanique horlogère à la mécatronique.

Concrètement, ce Bac Pro se spécialise, durant ses trois années de formation et ses 22 semaines de stage en entreprise dans la manipulation de microsystèmes dédiés aux industries de tous horizons, de l’automobile à l’aérospatiale en passant par le médical et l’horlogerie. Il aborde sur ces systèmes des notions de prototypage, d’électricité, d’électronique et de mécanique.

Cette formation permet notamment d’apprendre à participer à la création d’une maquette, à utiliser des moyens d’impression 3D et d’usinage, et à procéder à l’assemblage ou à la maintenance de ces microsystèmes.

Et depuis 2014 ce Bac Pro renoue avec le passé horloger de la ville de Cluses et de son Ecole Nationale d’Horlogerie. Les enseignants, eux-mêmes formés au métier d’horloger monteur-réparateur, dispensent une initiation à l’horlogerie mécanique. Sans toutefois prétendre à vouloir former des horlogers, cette initiative dynamise l’attractivité de la formation et parallèlement celle du Lycée Charles Poncet.

Aujourd’hui, 80% des élèves lauréats de ce Bac Pro poursuivent leurs études dans les filières BTS proposées au sein du Campus des Métiers et Qualifications de la Mécanique Connectée. Et depuis 2015, les meilleurs profils intègrent l’IUT Génie Mécanique de Grenoble sous le dispositif ENEPS (spécifique aux profils « Bac Pro ») avec 100% de réussite au DUT.

I.V