Automobile: Ford imprime en 3D une pièce métal de 6 kilos

Le collecteur d'admission d'air fabriqué en 3D par Ford ©Ford

Ford Performance, la branche sportive du constructeur automobile Ford, vient de fabriquer la plus grande pièce imprimée 3D en métal pour le secteur de l’automobile. Il s’agit d’un collecteur d’admission d’air en aluminium de 6kg pour le pick-up Ford F-150 “Hoonitruck” du pilote Ken Block.

Ce collecteur d’admission d’air en aluminium imprimé en 3D vient alimenter les cylindres du moteur en air provenant des turbocompresseurs pour un moteur qui a une puissance de plus de 900 ch, signale le communiqué de Ford. Ce collecteur a une structure complexe semblable à un réseau et ne peut pas être fabriqué avec les méthodes de fabrication traditionnelles.

En collaboration avec l’université technique de Rhénanie-Westphalie (RWTH) à Aix-la-Chapelle (Allemagne), spécialisée dans l’électrotechnique et l’ingénierie mécanique, l’équipe a conçu ce collecteur qui a été fabriqué en 5 jours seulement. Le projet a été porté par les équipes Ford du monde entier : aux États-Unis, les ingénieurs de Ford Performance ont procédé à des simulations de performances de moteur et ont collaboré avec leurs collègues basés en Europe pour concevoir la pièce et effectuer l’analyse structurelle.

Pour Ford, il s’agit de “la plus grande pièce en métal imprimée en 3D dans l’histoire de l’automobile.” Adepte de la fabrication additive depuis 1988, l’entreprise américaine avait jusqu’à présent davantage l’habitude d’utiliser les technologies 3D dans ses phases de prototypage et de test. Ford a récemment reçu des prix de la division automobile de la Society of Plastics Engineers pour des pièces imprimées en 3D destinées aux véhicules de production Ford Ranger et Mustang.

I.V