AG du SNDEC : le syndicat en mode offensif

Lionel Baud ©BPAURA

Le SNDEC (Syndicat national du décolletage) a réélu à sa tête Lionel Baud lors de son AG du 12 juin. Pour préparer la filière aux changements majeurs en cours, deux grands axes d’actions prioritaires ont été annoncés : la diversification poussée vers le secteur de l’aéronautique et la collaboration accrue avec le Cetim en matière de R&D.

Le moment était symbolique : un jour après que l’Assemblée nationale ait voté l’arrêt de la vente des véhicules à carburants fossiles en 2040, se tenait l’AG du SNDEC. Réélu à la tête du syndicat, Lionel Baud, président de Baud Industries, donnait le ton très offensif avec des mesures très concrètes annoncées lors de cette AG. « Nous devons être plus fort collectivement afin de relever les défis d’aujourd’hui et ceux de demain que nous ignorons encore, a déclaré Lionel Baud. Pour cela nous devons définir une nouvelle stratégie filière que je souhaite vous présenter en début d’année 2020 ».

Cette nouvelle stratégie filière sera élaborée pour l’horizon 2030. Elle devra structurer l’accompagnement des entreprises autour de leurs besoins actuels et futurs, notamment en terme de mutation technologique, de transformation organisationnelle, de diversification des marchés, ou encore de recrutement et fidélisation des collaborateurs.

Lionel Baud a également réaffirmé son engagement envers ID Center comme un outil d’accélération vers l’industrie du futur. « Nous l’avons constaté, ensemble nous sommes plus forts, aussi nous devons en tant que structures de soutien aux entreprises réunir nos efforts dans ID Center afin d’apporter des solutions organisées et efficaces pour les industriels », a t’il déclaré.

Pour faire face aux mutations en cours, et particulièrement pour le secteur automobile avec l’arrêt total des moteurs thermiques, y compris hybrides, prévu pour 2040, le SNDEC a d’ores et déjà annoncé deux orientations stratégiques : soutenir la diversification vers le secteur de l’aéronautique et renforcer le lien entre les entreprises membres du SNDEC et l’activité R&D des CTI (centres techniques industriels) comme le Cetim.

A ce titre, une nouvelle commission « usinage – série » a été mise en place au sein du Cetim. Elle sera dirigée par Renald Baud de Baud Industries et Jean-Paul Poncet de AMD Décolletage. Cette commission donne le pouvoir de décision aux industriels sur les orientations stratégiques R&D.

Isabelle Verdier