Aéronautique : le marché français en plein boom

Les industriels français de l’aéronautique ont connu une très bonne année 2016.

2016 a été une très bonne année pour les industriels français de l’aéronautique et du spatial avec une progression du chiffre d’affaires de 4 % par rapport à 2015 et cette tendance s’est poursuivie en 2017, tandis que les perspectives pour 2018 sont excellentes. Détail des chiffres avec le Gifas.

Tous les indicateurs sont au vert pour les industriels français de l’aéronautique et du spatial. 2016 a été une nouvelle fois une année record avec une progression du chiffre d’affaires à 60,4 milliards d’euros (+4,1 % à périmètre constant par rapport à 2015) avec une très forte composante exportation de 41,7 milliards d’euros (+5,9 %), a indiqué le Gifas, le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales, qui regroupe 376 membres, dont 167 équipementiers et PME. En terme de commandes, 2016 a été une très bonne année avec un montant de 73 milliards d’euros. Le carnet de commandes global de la profession représente environ 5 années de production.
Les sociétés de la supply chain françaises sont un maillon essentiel de cette croissance. Le chiffre d’affaires de ce segment est estimé à 21,9 milliards d’euros en 2016, soit +4,7 % par rapport à 2015 et celui des commandes est passé à 17,8 milliards d’euros, en hausse de 8,4 %. Pour améliorer la compétitivité de ses PME, le Gifas vient de lancer la deuxième phase du programme d’amélioration de la performance de la supply chain intitulé « Performances industrielles ». Spécifiquement dédié aux PME de la filière aéronautique, il permet de travailler sur l’amélioration de la relation donneur d’ordre/fournisseur. Avec des résultats significatifs puisque lors de la première phase (2014-2016), 97% des PME ont connu une amélioration importante de leur performance. D’une durée de 3 ans, la phase 2 (2017-2020) de ce programme bénéficie d’un financement de 17,6 millions d’euros et concerne 300 PME et 50 donneurs d’ordre.
Autre défi à relever pour les PME du secteur : l’innovation. Pour le président du Gifas Marwan Lahoud, « l’innovation est une priorité car l’industrie aéronautique et spatiale cherche à intégrer encore plus vite les technologies issues d’autres secteurs ou de petites entreprises innovantes et start-ups, de manière à faire levier sur les ruptures technologiques à court terme ». Dans ce domaine, les PME et ETI de la filière aéronautique bénéficient du soutien du Gifas et de Bpifrance. Les deux institutions ont lancé en juin dernier le programme Ambition PME-ETI, destiné à accompagner 100 PME et ETI disposant d’un fort potentiel de croissance. De quoi booster encore plus un secteur en pleine croissance.
ISABELLE VERDIER

 
L’INDUSTRIE AÉRONAUTIQUE, SPATIALE, DÉFENSE ET SÉCURITÉ (FRANCE)

SUPERMÉTAL SURFE SUR LA DEMANDE

Basée à Sallanches et spécialiste du décolletage haute technologie, la société Supermétal, dirigée par Bruno de Chaisemartin, a misé entre autres sur le secteur aéronautique pour se développer. En mars 2013, la société a créé, avec 3 sociétés locales, le GIE Mont-Blanc Aeronautic dans le but d’apporter aux donneurs d’ordres de l’aéronautique un interlocuteur unique. Membre également du groupement Aéro-PME du Gifas, Supermétal a intégré le programme Ambition PME-ETI lancé en juin dernier par le Gifas et Bpifrance pour booster la croissance de 100 PME et ETI de la filière aéronautique. Supermétal vient de recevoir le Trophée « Ambition Industrie du Futur » pour son projet d’îlots de production robotisés et autonomes et va bénéficier d’un financement régional. L’entreprise prévoit de doubler sa capacité courant 2018 et compte investir 8 millions d’euros sur trois ans, avec à la clé la création d’une centaine de nouveaux emplois. Son usine 4.0 lui permettra de répondre à la montée en cadence de certains programmes aéronautiques.